Maison

Astuces pour désencombrer son logement

debarras

Vous êtes un écureil ? Vous savez, ce petit animal qui stocke et qui stocke encore ! Vous gardez tout en vous disant « ça peut servir » ou »je ne vais pas jeter ce truc, vu le prix qu’il m’a coûté ! » ou encore « je sais qu’il n’est pas en bon état, mais un jour je le réparerai ».

Du coup, votre maison ressemble à un patchwork dépareillé de bibelots en tous genres et vous passez des heures à ranger, dépoussiérer, déplacer … Le pire, c’est que vous savez que vous devez vous débarrasser de certaines choses, mais c’est plus fort que vous, vous n’y arrivez pas.

Aller, asseyez-vous, j’ai quelques astuces à vous proposer pour vous aider.

Pourquoi vous n’arrivez pas à jeter

Avant de chercher une technique pour enfin réussir à jeter certains de vos objets, il et indispensable d’identifier la raison de votre incapacité à vous séparer de ces choses.

Vous avez peur d’en avoir besoin un jour

« Au cas où » est votre expression maîtresse. Un bouchon de « quelque chose », qui vous sera indispensable si d’aventure vous tomberiez sur ce « quelque chose » (et pas sûr que vous feriez la relation entre les 2 objets d’ailleurs). Un reste de corde à linge qui ne dépasse pas les 10 cm (on ne sait jamais, si un jour vous décidez de planter des tomates, ça pourrais vous servir à les attacher aux pics !), un échantillon de tissu que vous adorez (pour, un jour, l’utiliser si vous vous mettez à la couture).

Un jour, un jour, mais quand ??? Quand lorsque vous en aurez l’utilité, l’objet en question sera défectueux ?

Vous vous sentez « engagé » vis-à-vis des cadeaux (pourris) qu’on vous a offert

« Merci tantine pour ce lot de 3 pots déco vintage acheté 2 euros dans le bazar du coin. Oui, ça me fait plaisir, même si ça ne va pas du tout avec la déco de ma cuisine ». Pas de panique, nous avons tous reçu des cadeaux de ce genre (si, la bougie en forme de dauphin qui traine sur ton buffet !): ils ne servent à rien, ne s’accordent pas avec votre déco, et vous font perdre du temps (à dépoussiérer) et de l’espace (un placard spécial où sont entassés ce genre de babioles ?). En gros, vous vous sentez coupable de jeter quelque chose qui vous a été offert avec le coeur. Vous avez peur de blesser la personne. Mais posez-vous quelques questions:

Etes-vous obligé de dire à la personne en question que vous vous êtes séparé de son cadeau ?

Vous aimerait-elle moins pour ça ?

Certains de ces biens vous ont coûté un bras !

Moment de déprime, virée shopping, et voilà: vous vous retrouvez avec des trucs (fringues ou babioles) qui ont compensé votre mal être et assouvi un besoin passager. Ah oui, il est beau ce top rose fluo (ou à franges indiennes), mais quand allez vous le porter ? Au bureau (où votre boss risque de vous trouver trop excentrique pour être pro) ? En sortie (où vos potes vont se marrer et où les gens vont se retourner pour admirer ironiquement « la chose ») ? A la maison (et risquer d’abîmer ce top « oreiginal » à 120 euros en faisant le ménage ?).

Vous culpabilisez de les avoir acheter sur un coup de tête. Alors pourquoi, en plus, vous faire du mal parce que vous les laissez pourrir au fond d’un placard ? Plus longtemps ils resteront dans votre bazar, plus ils perdront de la valeur.

Cet objet pourrait me rapporter des millions un jour !

Euh … non mais c’est pas bientôt fini de rêver ??? Peut-être avez-vous, en effet, un trésor qui dort au fond de votre grenier, alors pourquoi ne pas demander l’avis d’un expert … maintenant ! Si vous avez des suspicions sur des objets qui pourraient avoir de la valeur, vous pouvez demander l’avis d’un expert. Au moins vous serez fixé !

Je peux le réparer

Hum … oui, ça fait 3 ans que vous devez réparer cette table basse ! Il serait temps de s’y mettre, non ? Une astuce, collez une étiquette avec une échéance pour la réparation. Si vous la dépassez, vous jetez, donnez ou vendez !

Ces trucs … ne sont pas à moi !

Ah, voilà le cas le plus difficile. J’ai planté sur cette partie de l’article, donc j’ai décidé de faire un exercice pratique en prenant mon cas en exemple : une imprimante « offerte » par ma belle-mère, qui traine sur mon étagère, qui ne sert pas et qui me gonfle à chaque fois que je la vois. Mon homme a toujours refusé catégoriquement que je la vire. Alors voici un aperçu de mon approche:

« – Mon coeur, je peux te poser une question ?

– Oui, quoi.

– je suis entrain d’écrire un article sur … (explication brève du thème) et je plante sur un sujet. Comment se débarrasser d’un objet qui ne nous appartient pas ? Par exemple, l’imprimante de ta mère, comment je pourrais te convaincre de la virer ?

– C’est clair, tu pourras pas. (ok, ça commence bien)

– Pourquoi ?

– Mais elle est toute neuve !!! (5 ans pour lui, c’est neuf …)

– On s’en est jamais servi ! Je suis sûre qu’il n’y a même plus de cartouches compatibles !

– Ben si y a pas de cartouche, ok on la jette, mais sinon, non. »

Plus facile que je ne l’aurais imaginé ! Tout ce que j’ai à faire, c’est lui prouver qu’il n’y a pas de cartouches.

Donc voilà, ce que je peux vous proposer, c’est de suivre un axe directeur :

  1. Exposer l’objet en question et lui demander si on peut s’en débarrasser.
  2. Suite à la réponse négative, demander pourquoi.
  3. Exposer les raisons pour lesquelles on n’en veut plus et les impacts que ça a (perte de temps pour le ménage, ça prend de la place, c’est dangereux, etc …)
  4. Faire un compromis.

Veillez cependant à :

  • Choisir le moment pour aborder le sujet (l’idéal, c’est quand le conjoint fait lui-même le ménage et se plaint du désordre !)
  • Rester calme et présenter ses arguments sans « descendre l’autre ».
  • Respecter le choix de l’autre.

Vous êtes sentimental

Lettres d’amour du collège, dessin des enfants, et tout ce qui fait partie, en général, de votre patrimoine sentimental: vous aimez garder ces choses. Eh bien quitte à vous décevoir, je vous direz: gardez-les ! La seule condition, c’est que ces souvenirs soient … conditionnés !

Les photos doivent être rangées dans un album, ou mieux, scannées et sur votre ordinateur ou disque dur.

Les dessins des enfants, correctement pliés et rangés dans une boite ou un cahier.

Les journaux intimes, les lettres d’amour, etc … dans une jolie boîte déco à mettre en haut de votre armoire et à consulter les jours de pluie ou les soirées copines (« vieux délires d’ado ! »)

Quelques pistes pour vous aider

Les 2 questions à se poser :

Depuis combien de temps est-ce que je n’ai pas utilisé cet objet ?
Quelqu’un dans mon entourage en aurait-il besoin ? (si je ne m’en sert plus ?)

Trier les affaires, les mettre dans une pièce, et demander à quelqu’un de les jeter pour vous, sans vous prévenir

Pour les magazines, déchirer les pages qui vous plaisent et rangez-les dans un porte vues ou un classeur

Vendre les objets dont on ne se sert plus et se faire plaisir avec l’argent récolté ! ça donne un objectif.

Recycler ! si vous êtes adepte de travaux manuels, ça vous fera de la matière première !

Adopter la méthode : si j’achète quelque chose, quelque chose doit partir. Une paire de chaussures acheté, la plus vieille paire ou celle que je ne mets jamais s’en va ! Pareil pour un vêtement ou un objet.

Profiter du ménage de printemps, pour faire le tri !

En espérant vous avoir aidé, n’hésitez pas à identifier d’autres problèmes ou solutions dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *